Leral.net (les liens sont erronés)

Syndiquer le contenu
L’application gratuie de leral.net vous permet d’être connecté 24/24 grâce à de nombreuses fonctionnalités pour optimiser votre expérience de lecture sur votre smatphone ou Tablette - Une couverture de l’information économique, politique, financière, technologique, sportive au Sénégal , en Afrique et sur l’international -Une revue de presse qui vous réveille tous les jours -Une mise à jour dynamique avec notifications sous forme de Breaking News ou par SMS -Chaque semaine, retrouvez l’actu qui a fait le buzz -Retrouvez toutes les series TV au Sénégal - Des contenus multimédias (photos, vidéos, …) pour illustrer les grands évènements de l’actualité à travers le monde Des interviews exclusives, des enquêtes, et une immersion dans le monde des People avec notre Web TV - Des articles courts, spécifiques et rédigés par une équipe dédiée et professionnelle . - Partagez les contenus de votre choix sur vos réseaux sociaux personnels ou professionnels -Accédez à l’application hors connexion internet A vous la parole sur LERAL : Avec Leral.net, vous avez la parole. Retrouvez toute l’actualité sur notre site web : www.leral.net - Commentez les articles depuis votre smartphone ou votre tablette Retrouvez les articles et les vidéos les plus lus et les plus partagés sur nos réseaux sociaux : -Facebook : www.facebook.com/leralpointnet -Twiter : www.twitter.com/leralpointnet -Youtube :www.youtube.com/user/leraltelevision
Mis à jour : il y a 13 heures 50 min

Fabienne Feliho se dévoile: "Ne me parlez plus de Lamine Faye ou de Mansour Guissé (...) Ce qui me lie au Président Abdou Diouf (...) J'ai combattu Wade parce que (...)"

dim, 07/02/2016 - 13:48
Le mannequinat, est ce un milieu aussi fermé et difficile qu’on le dit? pourquoi?
"C’est un milieu particulier. Le monde artistique est particulier. Tu peux réussir en rencontrant la bonne personne au bon moment, en te démerdant et en te faisant ta place. Comme tu peux galérer longtemps sans grands résultats. C’est un métier difficile car tout se joue sur ton physique, ton aisance et finalement ta personnalité. Tes compétences sont mises en sourdine.
C’est aussi un rythme de vie bien différent vis a vis des métiers dit " normaux". Tu n’as pas de vacances à poser, tu ne peux rien prévoir à l’avance, tu es et restera le gagne pain de ton agence, même si il t’adore. C’est un pli à prendre, à accepter" disait un professionnel de ce milieu ô combien stigmatisé.

Devenue un top model incontournable au Sénégal, Fabienne Feliho a été sacrée Miss Sénégal en 1987. Depuis lors, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts. Que n'a t'on lu ou entendu sur la sublime métisse, qui a su redéfinir les codes du mannequinat, imposer sa marque de fabrique? Elle a fini par se retirer des podiums. Depuis des années, Faby, comme on la surnomme s'est reconvertie dans d'autres centres d'intérêts.
Connue pour ne pas avoir froid aux yeux, Fabienne Feliho a accepté de revenir sur son comportement audacieux qui la caractérise depuis toujours. Invitée de "LA GRANDE INTERVIEW", la dame a évoqué le vraies raisons qui l'ont incité à prendre des risques pour combattre le régime Wade.
Cependant, Fabienne n'a pas voulu évoquer son idylle avec son ex mari, le richissime Mansour Guissé, la relation qu'on lui prête avec l'ex garde du corps de Wade (Lamine Faye)...
Nous avons beau insister, mais elle a préféré ne pas parler de ses "has been".
"LA GRANDE INTERVIEW" sera en ligne sur leral.net et dakarposte.com dans quelques heures!
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

Serigne Mbacké Ndiaye : "Karim n’est plus mon candidat pour la Présidentielle"

dim, 07/02/2016 - 02:18
Serigne Mbacké Ndiaye ne soutient plus la candidature de Karim Wade. Il l’a dit au cours de l’émission Face2Face qui va être diffusé ce dimanche. "Karim n’est plus mon candidat aux Présidentielles. Je le dis, je le répète. Je persiste et signe" a-t-il asséné devant une Aissatou Diop Fall interloquée par ce comportement. Selon lui, l’annonce de cette candidature de Wade fils était juste une ruse, "un moyen de pression juridique" pour le reprendre.
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

La CREI et la réédition des comptes: de l'espoir au désespoir

dim, 07/02/2016 - 02:00
 de l'espoir au désespoir                                               A la vieille des élections présidentielles de 2012, la gestion financière défectueuse de notre pays à travers la gabegie, la corruption et la délinquance à col blanc avait pris une proportion considérable et flagrante et devenait cette préoccupation inextirpable de tous les citoyens sénégalais attachés à nos valeurs démocratiques et républicaines. Evidemment cette situation alarmante a nécessité une réaction vigoureuse du peuple, qui par une seule voix a posé le diagnostic en exigeant la réédition des comptes. L'espoir de tout un pays est né avec l'avènement d'un nouveau régime au slogan retentissant et prometteur de la gouvernance sobre et vertueuse. Et sitôt la CREI ( Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite ) créée en 1981, est réactivée dans les perspectives de satisfaction immédiate d'une demande sociale inébranlable. Ainsi le procureur de ladite cour publie une liste de 27 personnes, composée d'anciens ministres et de hautes autorités du gouvernement déchu qui seront traqués. Pour une première fois de notre histoire judiciaire, le peuple ne pourrait espérer mieux. Apres quatre années et à un an du prochain scrutin présidentiel ou en sommes nous de cette traque des biens supposés mal acquis? La réponse à cette question ne demeure pas inconnue et cela relève du caractère ostensible des faits: la cour de justice de la CEDEAO persiste et signe que la décision des autorités sénégalaises d'interdire aux anciens dignitaires du défunt régime est nulle et non avenue. Parmi plus de 600 ministres sous l'ère WADE et sur la liste des 27 personnes rendue publique par le procureur, un seul ministre est jugé et condamné en la personne de Karim WADE. Deux condamnés dont Karim WADE et Mamadou POUYE croupissent en prison sur 16 au moment où d'autres circulent à Dakar sous le prétexte de recours déposés auprès des juridictions compétentes.
L'avis du 20 Avril 2015 du groupe de travail des Nations unies stipule que la privation de liberté de Karim WADE es...
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

Particulier vend des mobiliers, tout pour votre décoration intérieure !

dim, 07/02/2016 - 01:54
Tout pour votre décoration intérieure Téléphone: +221 77 683 38 56 / +221 77 542 18 09 Ouest Foire derrière station Shell Madame NDAO BATOR Particulier vend des mobiliers,  tout pour votre décoration intérieure !
Particulier vend des mobiliers,  tout pour votre décoration intérieure !
Particulier vend des mobiliers,  tout pour votre décoration intérieure !
Particulier vend des mobiliers,  tout pour votre décoration intérieure !
Particulier vend des mobiliers,  tout pour votre décoration intérieure !
Particulier vend des mobiliers,  tout pour votre décoration intérieure !
Particulier vend des mobiliers,  tout pour votre décoration intérieure !
Particulier vend des mobiliers,  tout pour votre décoration intérieure ! Matlaboul chifayii,mobiliers, tout pour votre décoration intérieure !

  Matlaboul chifayii,mobiliers tout pour votre décoration intérieure Téléphone: +221 77 683 38 56 / 77 542 18 09 ouest foire derrière station shell Madame NDAO BATOR
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

A vendre un lot de télévision Lg écran plat 94 cm

dim, 07/02/2016 - 01:50
Contactez le 775475555 Kadia A vendre un lot de télévision Lg écran plat  94 cm  
Contactez le 00221 78 123 68 68 A vendre un lot de télévision Lg écran plat  94 cm Caractéristiques principales de la TV LG 37LG5500
  • Diagonale : 94 cm (37")
  • TV Full HD (HD TV 1080p) : 1920 x 1080

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

Hommage au Professeur Cheikh Anta Diop: L'Etat fédéral d’Afrique noire seule panacée à l’impéritie de nos Etats

dim, 07/02/2016 - 01:47
 L'Etat fédéral d’Afrique noire seule panacée à l’impéritie de nos Etats Il y a tous justes trente ans, disparaissait l’intellectuel organique, le génie du peuple noir, l’éminent historien, égyptologue le professeur Cheikh Anta Diop. S’il vivait à l’orée de ce troisième millénaire, le grand savant baol baol auraiteu le gout amer de voir ses thèses exposées, il y a plus d’un demi siècle, dans son monumental œuvre «les Fondements économiques et culturels d'un Etat fédéral d'Afrique noire »s’avérer justes. Partisan de l’indépendance totale et immédiate de l’Afrique subsaharienne, il préconisait que celle-ci se fasse dans le cadre d’un État fédéral à l’échelle du continent. Plus exactement, un État s’étendant de l’océan Indien, à l’Est, jusqu’à l’océan Atlantique, à l’Ouest du tropique du Cancer, c’est-à-dire au milieu du Sahara, au Nord, jusqu’au Cap de Bonne-Espérance, au Sud. Le professeur Cheikh Anta Diop ne croyait pas à la viabilité des futurs micro états africains bâtis dans les frontières héritées du système colonial parlant de sud-américanisation du continent noir . Visionnaire, il prophétisait l’avènement d’une « prolifération de petits États dictatoriaux sans liens organiques, affligés d’une faiblesse chronique, gouvernés par la terreur à l’aide d’une police-hypertrophiée, mais sous la domination économique de l’étranger qui tire ainsi les ficelles à partir d’une simple ambassade ». En effet ,60 ans après nos pseudo indépendances, nos états nabots, des culs-de-jatte borgnes sans vision, qui ne peuvent marcher qu’à l’aide de béquilles confectionnées depuis l’occident n’offrent à leurs populations que la misère.Au cours des années 80, l’Occident à travers son bras armé économique le FMI accusa le pseudo états africains d’hypertrophie, les forçant à exercer au strict minimum leurs fonctions régaliennes, les empêchant de promouvoir un environnement favorable à la cohésion sociale et au développement. Ainsi déliquescents et fragilisés nos états ne furent plu...
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

Bataille Karim Wade et Etat du Sénégal: Prolongations sur Seine…(Serigne Saliou SAMB)

dim, 07/02/2016 - 01:47
La confirmation de son avis par le groupe de travail des Nations Unies sur la «détention arbitraire» de Karim Wade a eu comme conséquence immédiate, l’ouverture d’un autre front sur la bataille que ce dernier mène contre l’Etat du Sénégal. En effet, l’ancien ministre du Ciel et de la Terre, ragaillardi par cette «victoire», a décidé de saisir le Tribunal de grande instance de Paris, aux fins de «faire respecter ses droits dont il est privé par le pouvoir politique sénégalais qui bafoue l'indépendance de la justice et la séparation des pouvoirs dans le seul dessein de l’empêcher de se présenter à la prochaine élection présidentielle».  Prolongations sur Seine…(Serigne Saliou SAMB) Mais, au-delà de la polémique que suscite cette démarche des avocats du fils de Me Wade, la question que les observateurs se posent est de savoir si elle ne risque pas d’être contreproductive pour lui. Car, c’est un secret de polichinelle, nos compatriotes qui sont nationalistes dans l’âme, voient d’un très mauvais œil la propension de nos hommes politiques à s’acoquiner avec l’Hexagone, surtout dans la gestion des affaires sénégalo-sénégalaises. Cela les irrite au plus haut point et aujourd’hui, ils sont nombreux à brandir la nationalité française de Karim, pour le disqualifier de la course à la présidentielle au Sénégal. Mais, apparemment les robes noires qui défendent le détenu le plus célèbre de Rebeuss semblent ne pas être ébranlées par la clameur. L’une d’entre elles, Me Seydou Diagne en l’occurrence, a même souligné, sans ambages : «dire que Karim Wade est français est une lapalissade. Sa mère est française, son père lui-même a la nationalité française. Ce qui est important, c’est que, avec l’affaire Karim Wade, la justice sénégalaise a fait la preuve qu’elle n’était pas indépendante et qu’il n’existait pas de séparation de pouvoirs entre l’exécutif et le pouvoir judiciaire»…

Autant dire que la prolongation de la bataille entre les protagonistes de la traque des biens mal acquis sur le...
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

L’Ofnac fait tomber 4 agents du service des Mines soupçonnés de corruption

dim, 07/02/2016 - 00:18
Les quatre agents placés actuellement sous mandat de dépôt ont été épinglés par un rapport de l’Office national de lutte contre la Fraude et la corruption (Ofnac), ils appartiennent tous au service des transports routiers de Louga. L’Ofnac fait tomber 4 agents du service des Mines soupçonnés de corruption Ces quatre agents du service des transports routiers de Louga plus connu sous le nom de service des Mines, ont été pris la main dans le sac par une enquête de l’Ofnac, de Nafy Ngom Keita. A en croire le quotidien dakarois Observateur, tout a démarré au tout début d’année passée c'est-à-dire au mois de janvier 2015, quand les hommes de Nafy Ngom Keita ont été saisis par un dénonciateur anonyme qui condamnait des pratiques occultes, dans ce service.

Et, pour bien mener leur mission ils sont descendus dans la ville du Ndiambour pour tendre un piège au Directeur en mettant en aiguillon un indicateur qui s’est fait passer pour un vendeur de pastèque, et les vérificateurs de l’Ofnac l’ont outillé à prétexter un service pour lequel il a mis de l’argent sur la table du Directeur qui acceptera sa proposition.

Et, une fois que le Directeur a mordu à l’hameçon, l’indicateur est retourné sur ses pas pour informer les enquêteurs de l’Ofnac. Ainsi pris la main dans le sac le directeur Mr P.M. Gueye n’eut aucun moyen de nier les faits, et poussant le bouchon loin les enquêteurs de l’Ofnac ont fait tomber trois autres agents du service. Présentés au procureur ce dernier les a placé sous mandat de dépôt.

Pressafrik
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

« Thiow li Thiow li » du Vendredi 05 Février 2016 – Thème: « liguéyou ndeye agnou dom »

dim, 07/02/2016 - 00:13
 « liguéyou ndeye agnou dom »
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

[REPORTAGE] Le gaspillage, l’indiscipline et la festivité à la sénégalaise deviennent des phénomènes pires que la corruption

sam, 06/02/2016 - 19:39
Le gaspillage, l’indiscipline et la festivité à la sénégalaise sont pires que la corruption parce qu’ils ne profitent à personne. Le Sénégalais est pauvre et indiscipliné, mais gaspille et distribue des billets de banque dans les « xawaaré et lamb ». Le Sénégal, si pauvre en ressources naturelles, peut-il aspirer à devenir un pays émergent, riche et prospère, si nous continuons à cultiver ces deux tares du sous-développement : le gaspillage et l’indiscipline. Source : Dakarflash.com [REPORTAGE] Le gaspillage, l’indiscipline et la festivité à la sénégalaise deviennent des phénomènes pires que la corruption Le gaspillage est peut-être pire que la corruption, parce qu’il ne profite à personne, et nous en donnons l’illustration en faisant ripaille pendant quelques jours tandis que la disette règne le reste de l’année, en distribuant dans les « xawaaré » des sommes qui auraient permis à d’autres de vivre dans la dignité. L’enquête de DakarFlash montre que les Nations-Unies estiment aujourd’hui que plus de 900 000 sénégalais sont menacés de famine dans cinq régions, et pourtant, le lendemain de nos fêtes religieuses et familiales, on jette à la poubelle des reliefs de plantureux festins.

Quant à l’indiscipline, le jour où nous aurons appris à faire la queue devant les guichets, à céder la voie à ceux qui auront priorité sur nous, à libérer les trottoirs au seul profit des piétons, nous aurons fait un grand pas vers le développement. N’oublions pas enfin que c’est de notre indiscipline notoire qui a été à l’origine de ce qui est désormais considéré comme la plus grande catastrophe maritime en temps de paix : le naufrage du JOOLA.

Pourquoi avons-nous autant de mépris pour le silence et le recueillement et accompagnons-nous toutes nos activités et cérémonies de bruits et de clameurs, les plus gaies comme les plus tristes, les profanes comme les religieuses ?

Quel droit peuvent opposer le voisin, le malade, le vieillard, le nourrisson, soucieux de quiétude, aux décibels qui se déversent de tous les lieux pour célébrer les mariages, les baptêmes, le...
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

Drame : un autrichien et un libanais retrouvés morts dans leur appartement

sam, 06/02/2016 - 19:34
 un autrichien et un libanais retrouvés morts dans leur appartement
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

[VIDEO] Saloum 2 terrasse l'époux de Ndeye Gueye

sam, 06/02/2016 - 19:31
[VIDEO] Saloum 2 terrasse l'époux de Ndeye Gueye
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

La "nationalité française" de Wade en question

sam, 06/02/2016 - 17:02
En déclarant que Me Abdoulaye Wade était de nationalité française, l'avocat Me Seydou Diagne risque d’attirer des attaques virulentes contre l’ancien président de la République. La responsable de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) a saisi la balle au rebond. Selon Thérèse Faye, cela relève de la haute trahison «car la déclaration de candidature sur l’honneur qu’il est exclusivement de nationalité sénégalaise au moment du dépôt de sa candidature est fausse. C’est grave ! Le Sénégal a été dirigé pendant 12 ans par un binational en violation de sa Constitution. Un vrai risque sur la souveraineté de nos Etats». Pour la patronne de la Cojer, «la réforme constitutionnelle en cours devrait sérieusement prendre en compte ce risque pour prévoir un dispositif législatif approprié».
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

Un jeune Jihadiste sénégalais depuis la Libye déclare : "Le Sénégal va savoir qu'Allah nous a choisis pour combattre"

sam, 06/02/2016 - 16:55
Le Sénégal qui se fait menacer par un de ses propres fils : c’est ce qui transparaît dans les propos d’un Jihadiste sénégalais d’une trentaine d’années établi en Libye. Ce dernier, qui s’est confié à Rfi, menace, en effet, de venir combattre son pays et soutient que « l’Islam est caricaturé au Sénégal ». L’un des nombreux Sénégalais jihadistes établis en Libye s’est confié à Radio France international (Rfi). Posant tout sourire sur le réseau social, l’interlocuteur de la « radio mondiale », d’après Le Quotidien, fait déjà dans la menace contre son pays. « Le Jihad est notre religion, l’islam nous a ordonné de combattre ceux qui ont apostasié. Au Sénégal, l’Islam est caricaturé et le Sénégal va savoir qu’Allah nous a choisis pour combattre », affirme ce combattant de Daesh, à propos de son intention de mener le jihad dans son pays d’origine.

Le Sénégal, faut-il le rappeler, par le biais de ses autorités, met l’accent sur la sensibilisation des populations, a décidé de dégager une enveloppe de 13 milliards de F Cfa pour combattre le terrorisme et renforcer la surveillance aux frontières du pays. Il faut dire que les rangs de l’Etat islamique (Ei) continuent de grossir avec des membres sénégalais qui intègrent l’organisation jihadiste.

Le jeune jihadiste sénégalais, qui a subi l’entraînement militaire en Libye, révélera même à Rfi : « Les Sénégalais sont très nombreux ici à Syrte, Nofilah, Ben Jawad, et nous avons aussi des partisans ou Sénégal ». Aussi, fait-il savoir : « Nous avons voulu commencer le combat au Sénégal, explique-t-il, mais les armes sont difficiles à trouver, alors nous avons décidé de rejoindre nos frères en Libye ». Une autre façon pour lui de faire état des difficultés qui les ont empêchés de mener le jihad dans leur pays d’origine. Il raconte, selon le site Rfi.fr, notamment la bataille d’Al-Sedra à laquelle il dit avoir participé pour le contrôle du croissant pétrolier libyen. « Le chemin est top secret »...
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

Baye Abdou: “Je ne cherche pas à pervertir, fakhass est juste une danse”

sam, 06/02/2016 - 12:13
 “Je ne cherche pas à pervertir, fakhass est juste une danse” Sa voix qu’il a posé sur le single de “Malaw” de Pape Diouf l’a révélé au public sénégalais. Baye Babou de son vrai nom Babacar Samb, est devenu une vraie célébrité au Sénégal et en Gambie, explique L'As.

Dans cet entretien avec nos confrères, l’artiste est revenu sur les critiques dont il fait l’objet dans ce titre qui cartonne actuellement. Le jeune gambien se défend. “Je n’ai pas utilisé de propos indécents, je n’ai pas employé de gros mots non plus. Peut être que le wolof des gambiens est différent de celui du Sénégal, dans cette chanson, je n’ai fait que décrire la nouvelle danse dénommée fakhass. C’est une danse comme thiakhagoune, na goré…”, a expliqué Baye Babou à nos confrères.

“L’ami” de Pape Diouf d’expliquer comment il a connu ce dernier, “j’ai connu Pape Diouf en Gambie lors de son Grand Bégué, je faisais partie des invités, il m’a invié sur scène au moment où il jouait le morceau Malaw. Dès que je suis monté, je l’ai carrément émerveillé avec le mélange des deux styles (rap et mbalax). C’est à la suite de cela qu’il a commencé à m’inviter à ses différents spectacles”, s’est-il glorifié.

Qui a confié par ailleurs être au Sénégal pour faire la promotion de son album “Aatie batia kaw”.

Actusen.com

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

Lutte: Le “beau gars” de la danseuse Ndèye Guèye signe son baptême de feu

sam, 06/02/2016 - 11:55
 Le “beau gars” de la danseuse Ndèye Guèye signe son baptême de feu L’époux de Ndèye Guèye, Papa Boy Djinné qui n’a rien à a voir avec le Michael Scofield sénégalais, va faire sa toute première entrée dans l’arène ce samedi. Et c’est pour affronter son adversaire, Saloum 2.

Le témoin qui dans sa livraison du jour est allée fouiller dans “le thioumoukay”, du mari de Ndèye Guèye a en profité pour dresser le portait du lutteur quelques heures de son face à face avec Saloum 2.

L’homme jusque là inconnu des fichiers de l’arène sénégalaise pour n’avoir jamais disputé de combat, ni marqué son empreinte dans la lutte traditionnelle.

Papa Boy Djinné, nous apprend nos confrères, fait partie de ces lutteurs dont les sorties sont guettées et pourtant, il est né avec la lutte. Par contre son casier judiciaire n’est pas vierge puisque le chouchou de Ndèye Guèye a séjourné près de 3 ans en prison pour une affaire de meurtre. “Mon supposé complice a toujours dit que je n’y étais pour rien”, a t-il confié à nos confrères du journal Témoin. “

Avec son affiche de ce soir, nul doute que son épouse sera à compter parmi ses spectateurs car, elle s’affichait la plupart du temps au stade lors des combats de lutte.

Actusen.com
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

Trafic international de véhicules de luxes: La Dic sur les traces d'un important réseau

sam, 06/02/2016 - 11:53
 La Dic sur les traces d'un important réseau La Division des investigations criminelles (Dic) est sur les traces d'un important réseau de véhicules de luxe qui défilent dans Dakar de manière insolente. Selon les informations livrées par le journal L'As, la Police a mis la main sur trois véhicules de grand luxe parmi lesquels des Range Rover dont la valeur est estimée à plus de cent millions. D'après la même, l’enquête diligentée par les redoutables limiers de la Dic n’est pas encore bouclée, mais elle mouille plusieurs Vip très connus dans l’espace public sénégalais. Il faut dire que le trafic de véhicule de luxe qui défraie la chronique depuis quelques jours. En effet, M Karé et M Ndao, membres d’un important réseau de trafic international de véhicules, qui a étendu ses tentacules au Japon et en Europe, ont été interpellés par la Division des investigations criminelles (Dic). Le premier a été pris avec un véhicule de marque Golf, dans la banlieue de Dakar et le second dans son garage avec 4 motos de marque Suziki, Yamaha et autres, lundi dernier. Tout est parti d’une déclaration de vol à Paris enregistrée par les services de Interpol Paris. Les investigations menées par les limiers de la Dic ont conduit à la piste de Thiès. Interrogé sur l’origine du véhicule, Karé a soutenu qu’il lui a été remis par D Ndao, qui est le grand-frère de M Ndao. C’est en recherchant le cadet que les enquêteurs ont mis la main sur l’aîné. Ils ont été déférés hier avec une prolongation de garde-à-vue pour association de malfaiteurs, trafic international de véhicules, blanchiment de capitaux et recel. D Ndao serait à la tête d’un important réseau de trafic de véhicules. Les véhicules proviennent du Japon et d’Europe, selon M Ndao.
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

Les travaux d'aménagement du terrain de la Boulangerie jaune suspendus : Les élus de "Taxawu Dakar" ouvrent un nouveau front

sam, 06/02/2016 - 11:50
Khalifa Sall ne compte pas reculer sur l’aménagement de la Place de l’Indépendance. Barthélémy Dias non plus n’entend pas se plier à la décision de l’autorité administrative qui lui a interdit de construire sur le terrain de la Boulangerie jaune de Sacré-Cœur dont il est le maire. Hier, le maire de Dakar et d’autres élus de Taxawu Dakar l’ont appuyé dans sa dynamique, rapportent nos confrères du Quotidien. Après la place de l’Indépendance, c’est un autre front que les élus de Taxawu Dakar ont ouvert, hier, à Sacré-Cœur. Et c’est Barthélémy Dias qui est en bras de fer avec certains de ses administrés qui dénoncent son projet d’aménagement du terrain de la Boulangerie jaune dans ladite localité. Mais aussi l’autorité administrative. Il est accompagné et appuyé par des élus socialistes, notamment le maire de Dakar, Khalifa Sall, Alioune Ndoye et Jean Baptiste Diouf qui étaient tous présents. Selon Barthélémy Dias, le sous-préfet des Almadies, Abdoul Wahabou Thioune, leur a envoyé une correspondance pour demander l’arrêt des travaux sur le terrain. "Je rappelle qu’il ne s’agit pas de travaux. C’est un aménagement qui concerne le titre foncier de la commune. La saisine du sous-préfet des Almadies est illégale, non fondée, et non recevable", juge le socialiste. M. Dias et ses conseillers ont décidé de réaliser leur projet à travers un partenariat public/privé.

Aux yeux du maire de Mermoz-Sacré-Cœur, une société ne peut pas débloquer 400 millions de F Cfa pour faire un supermarché et qu’on se permette de bloquer les chantiers qui devaient rapporter 50 millions F Cfa par mois pour la location. "Ce n’est pas acceptable. Malheureusement, il y a un sentiment de dégoût général qui ne dit pas son nom. Et j’invite la Descos dont la tutelle est le ministère de l’Urbanisme à se ressaisir parce que ce dernier à en face de lui des Républicains. Nous avons accepté d’accueillir un de ses projets au nom de la courtoisie républicaine", lance l’édile de l...
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

Aménagement de la place de l'indépendance : Moustapha Diakhaté met le pied dans le projet et invite Macky à résoudre le problème

sam, 06/02/2016 - 11:50
 Moustapha Diakhaté met le pied dans le projet et invite Macky à résoudre le problème Le président du parlementaire de Benno Bokk Yakaar (majorité) Moustapha Diakhaté s’est invité dans le différend qui oppose l a ville de Dakar au ministère du renouveau Urbain au sujet de la place de l'indépendance, en renvoyant dos-à-dos les deux partis. Selon le président du groupe parlementaire Bby, le ministre Diène Farba Sarra a tort de vouloir effectuer des aménagements dans la Ville sans se concerter avec le maire Khalifa Sall. "Le décret portant attributions de son ministère est sans équivoque. Il dispose, en effet, que le ministère du Renouveau urbain veille à l’aménagement des villes et des agglomérations par action concertée avec les collectivités locales en matière d’espaces verts et de loisirs, explique-t-il. Et d’ajouter que "le Maire de Dakar a, lui aussi, tort de vouloir interdire à l’État d’agir dans la ville. Un maire n’a pas de pouvoir propre de contrainte sur l’État".
Au Sénégal, poursuit Moustapha Diakhaté, l’État est habilité à agir sur l’ensemble du territoire national et dans tous les domaines de la vie nationale. "L’État reste compétent partout et pour toute politique publique. En l’état actuel, ni la Constitution, ni les lois ne limitent les compétences de l’État en matière d’aménagements urbains. Pour toutes ces raisons et en ma qualité d’élu de Dakar, de président du Groupe parlementaire de la majorité présidentielle à laquelle appartiennent les différents protagonistes de ce conflit, j’invite toutes les parties prenantes à privilégier la recherche de solutions consensuelles et durables qui feront de Dakar un modèle de métropole à la hauteur de son statut de capitale du Sénégal", affirme Moustapha Diakhaté. Qui appelle le président de la République, "Macky Sall, à résoudre ce conflit qui n’a pas sa raison d’être".
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

Nouveau code de conduite chez les thiantacounes: Cheikh Béthio interdit "Njelë" et tam-tam

sam, 06/02/2016 - 11:50
Cheikh Béthio Thioune a pris deux importantes mesures hier, avant de s'envoler pour Paris. Le guide des thiantacoune a interdit à ses disciples le port du "njelë" (pendatif) à son effigie et le tam-tam à l'occasion des "thiant". Ces mesures sont dictées d'une part par des soucis de sécurité, d'autre part par la volonté d'extirper du culte l'accessoire pour se consacrer à l'essentiel. "Le Cheikh a entamé ce processus d'assainissement pour des raisons de sécurité publique. Le mouvement est infiltré par des gens qui se réclament du Cheikh, portent des pendentifs à son effigie, mais font ce qu'ils veulent, ne se soumettant pas aux 'ndigël" (injonctions et directives) du Cheikh", explique Serigne Saliou Thioune interrogé par le populaire. Cette mesure ainsi prise, Cheikh Béthio, selon son fils aîné, "attire l'attention des autorités quant aux agissements de ces derniers et dégage toute forme de responsabilités quant à leurs agissements". Les disciples de Cheikh Béthio ne paraderont donc plus avec ces fameux signes par lesquels on les identifiait facilement. S'agissant de l'interdiction formelle de battre le tam-tam durant les "thiant", Cheikh Béthio le motive, selon Serigne Saliou Thioune, par la volonté de "sortir du folklore qui a fini de montrer ses excès pour rester dans le liturgique et dans le cadre de la religion". Ouf de soulagement quand même : les "dukatt" (fameux pas de danse typique des thiantacounes) ne sont pas interdits dans le sillage des tam-tams. "C'est une expression, une manifestation du bonheur qu'on a d'entendre ou de voir le Cheikh", ajoute un autre responsable influent des thiantacounes.
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Catégories:

Actuellement en ligne

Il y a actuellement 1 utilisateur et 0 invité en ligne.

Nouveaux membres

  • polo
  • CATLAFSEN
  • MARIETOU
  • coach008
  • MARANT AMRC